ENSEMBLE RESPECTONS LA LOI 89-900 du 18/12/89

un crime en bretagne

Avatar du membre
jean-jacques22
Experts Identifications
Experts Identifications
Messages : 2094
Enregistré le : lun. 23 mai 2011 19:14
detecteurs :

un crime en bretagne

Message par jean-jacques22 » sam. 10 déc. 2011 19:12

:hello: salut,
Le vent frisquet de ce matin secoue le paletot herbu de l'île Téviec. À Penthièvre, la presqu'île de Quiberon se réduit comme peau de chagrin. Oui, c'est là. C'est elle, à main droite en descendant vers Quiberon : Téviec. Grande comme un terrain de foot, propriété privée abrasée par le rabot des marées, toute proche et inaccessible. :mrgreen:

Un îlot, un îlet, enfin quelque chose d'assez riquiqui : « Et pourtant l'un des meilleurs spots mondiaux, un des trois hauts lieux de la période du mésolithique avec le Portugal et le Danemark », insiste Gregor Marchand, chercheur au CNRS, sommité des derniers pêcheurs cueilleurs de l'an moins 6 000 avant J-C. Avant le néolithique. Avant l'agriculture. Avant les menhirs et les dolmens armoricains.
Comment ce confetti breton fichu en mer a-t-il atteint le top niveau préhistorien ? Par l'entêtement de deux bourgeois lorrains férus d'archéologie à l'aube du XXe siècle. En 1928, Marthe et Saint-Just Pecquart y arrivent. Ils sont quincailliers à Nancy, argentés et passionnés de fouilles.
Ils s'installent sur Téviec où il n'y a ni eau ni électricité :o :pleur4: mais où règne l'atmosphère exaltante d'une Robinsonnade. Devant l'inconfort des lieux, madame Pecquart menace vite de repartir avec armes :rougefaché: , enfants et bagages : « Elle laisse quand même plusieurs jours à son mari pour trouver quelque chose :( , raconte Gaëlle Cap-Jedikian, du muséum d'histoire naturelle de Toulouse. Au moment du départ, Pecquart extrait du sol une mandibule de baleine carbonisée. Il a trouvé un foyer du mésolithique. Puis, c'est un toit constitué de bois de cervidés. Et dessous, ce couple presque intact avec colliers et bracelets, scellé par la mort. Romantique.
P1829888D2020037G_apx_470_.jpg
(79.32 Kio) Téléchargé 91 fois

Ah oui alors, ils en ont fait rêver du monde nos deux Morbihannais des âges farouches. D'autant qu'ils ne sont pas les seuls endormis pour l'éternité sur Téviec. ;-)
Au fil des trouvailles dans le sous-sol, les Pecquart mettent à jour vingt-trois individus. Pour un peu, on se croirait sur l'île aux trente cercueils. « En Bretagne, les sols acides ont tôt fait de dissoudre les ossements. Là, protégés par leurs nids de coquillages amassés comme s'il s'agissait d'un compost des temps anciens, ils sont arrivés jusqu'à nous. Téviec est exceptionnel. Le site nous offre un témoignage formidable sur une humanité qui nous ressemble beaucoup. Il y a, dans la manière de tailler les silex par exemple, un début de culture régionale. Certaines pierres sont affûtées comme nulle part ailleurs », s'extasie Grégor Marchand.
Qui émet toutefois un bémol : « Tant d'enfants dans les sépultures, ce n'était pas normal. Ça ne ressemblait pas à un accident de chasse. » Le temps qui passe va donner raison à notre préhistorien.
À l'occasion de la préparation d'une exposition à Toulouse, les deux squelettes emblématiques sont passés au peigne fin : « Nous les avons confiés à des médecins légistes et aux méthodes de la police scientifique. Ils les ont analysés comme dans la série des Experts », rapporte Gaëlle Cap-Jedikian.
Le résultat est désarçonnant : ce couple scellé depuis 8 000 ans est en fait constitué de deux femmes. De 25 ans environ, d'1,60m. L'une d'elle porte des traces de coups violents dont deux mortels. Sur d'autres squelettes, on a prélevé des pointes de flèches : « En clair, on est face à une tuerie, conclut Grégor Marchand.
Voilà qui percute notre conception romantique du bon sauvage non violent. Oui, on se trucidait au mésolithique. On peut imaginer que ces cueilleurs-pêcheurs vivaient dans une relative opulence. Que leur territoire a attiré d'autres humains. Qu'ils se sont battus pour leur ressource. » Mais qui les a enterrées de si belle façon ? Les agresseurs ? Les rescapés ? Les scientifiques sèchent, pour l'instant.
Entre 6 000 et 5 000 avant Jésus-Christ, Téviec était un bout de terre dans une lagune. La Manche n'était pas encore une mer. On pouvait aller vers ce qui allait être l'Angleterre à pied. Les eaux montaient : « Et ces gens d'une petite île bretonne sont peut-être les premiers réfugiés climatiques », avance Gaëlle Cap-Jedikian. L'an prochain, Grégor Marchand espère mener des fouilles sous marines à proximité de l'île : « On va forcément trouver des traces de pêcheries. Percer un peu plus le mystère de nos deux dames de Téviec. Elles nous rendent leur monde presque palpable ».

si l'histoire vous à plus plus d'infos ici => http://www.espace-sciences.org/sciences ... nt-a-paris" onclick="window.open(this.href);return false;
bonne viédéo, Amitiés.

Avatar du membre
LittleCaro
ModèraMiss
ModèraMiss
Messages : 10929
Enregistré le : sam. 21 mai 2011 11:25
detecteurs : .

Re: un crime en bretagne

Message par LittleCaro » sam. 10 déc. 2011 21:46

Bonsoir Jean-Jacques,

Elle est drôlement bien rédigée cette petite histoire là.

La petite vidéo sur ton lien est intéressante au sujet des sépultures...

Merci pour ce partage :super:

:hello:
Image
La connaissance s'accroit quand on la partage (Socrate)

Avatar du membre
camaro59
Citoyen Olympien
Citoyen Olympien
Messages : 45
Enregistré le : sam. 23 juil. 2011 11:05
detecteurs :
Localisation : nord 59

Re: un crime en bretagne

Message par camaro59 » dim. 11 déc. 2011 17:38

cela reste quelque chose de mysterieux et incroyable.
Image
Tout vient à point à qui sait attendre .

Dardanvs

Re: un crime en bretagne

Message par Dardanvs » mer. 14 déc. 2011 08:46

merci pour l'histoire :coeur: :super:

Avatar du membre
Killzone45
Super Olympien
Super Olympien
Messages : 682
Enregistré le : lun. 23 mai 2011 07:55
detecteurs :
Localisation : loiret

Re: un crime en bretagne

Message par Killzone45 » ven. 23 déc. 2011 12:58

:amen: encore un mystère a demi dévoilé :ghee:

merci du témoignage poignant Jean Jacques :super:

azurius 06
Dieu de L'olympe
Dieu de L'olympe
Messages : 6919
Enregistré le : sam. 21 mai 2011 11:35
detecteurs : XPdéus/Sovereign GT
Localisation : RCM06

Re: un crime en bretagne

Message par azurius 06 » ven. 23 déc. 2011 14:23

merci a toi pour l histoire a+

Retourner vers « Librairie »